Rechercher

Les Aliments Acides et Acidifiants

Une concentration élevée de composés acides dans notre organisme perturbe considérablement son fonctionnement et peut générer de nombreux déséquilibres.

Les acides irritent les tissus et altèrent profondément les muqueuses. Ces agressions s’accompagnent de phénomènes inflammatoires importants. Et l’inflammation étant le nid de toutes les pathologies, il est souhaitable de contrôler autant que possible l’inflammation générale et de bas grade dans le corps.

Le rein est particulièrement concerné en raison de la surcharge acide des urines.

La muqueuse digestive, à cause de sa finesse, est très sensible.

Toute altération de son tissus engendre un risque important de perméabilité intestinale, de mal absorption des nutriments et sur le long terme, d’intolérances alimentaires ou de pathologies auto-immunes.

Ainsi, le passage de composés non-digérés dans le circuit sanguin (déchets protéiques, fragments alimentaires qui s’engouffrent dans les brèches de la parois intestinale) est un facteur direct d’intoxication de l’organisme.

Les organes, mais également les articulations ou les os sont affectés par cette auto-intoxication.

L’affaiblissement de la muqueuse digestive a pour conséquence directe une déficience progressive des défenses immunitaires. La muqueuse ne joue plus son rôle de protection et le risque infectieux augmente grandement.

Notre organisme tente alors de neutraliser les acides en excès en mobilisant les substances basiques à sa disposition. Ces réserves alcalines, systèmes tampons sont constitués essentiellement de minéraux présents dans nos os, notre peau, nos cheveux, nos dents, nos ongles…. Le prélèvement continu de ces minéraux entraîne une déminéralisation de l’organisme.

La fragilisation et l’inflammation de nos articulations qui en résulte, favorise l’apparition de rhumatismes ou d’arthrose.

D’un autre côté, la mobilisation de ces minéraux entraine encore un encrassage organique, avec un risque de formation de dépôts : calculs urinaires ou biliaires.

Les différents manifestations de l’hyper-acidité sont :

- fatigabilité et frilosité,

- difficulté à récupérer,

- tendance dépressive,

- gencives enflammées et sensibles,

- sensibilité des dents au froid, au chaud et à l’acide,

- caries et effritement des dents,

- cheveux ternes, perte de cheveux,

- brûlures rectales ou urinaires,

- peau sèche, fissurée ou crevassée et eczémas secs,

- ongles fragiles, cassants, dédoublés, rayés, tâchés,

- crampes ou spasmes musculaires,

- atteintes des articulations, déminéralisation osseuse, ostéoporose,

- sciatiques,

- sensibilité accrue à la douleur,

- fragilité face aux infections.


Les aliments acides :

- yaourt, lait caillé, fromage blanc peu égoutté

- fruits pas mûrs (moins le fruit est mûr, plus il est acide)

- fruits acides : Groseille, Cassis, Framboise

- agrumes : Citron, Pamplemousse, Orange

- Pommes acides, Cerises acides, Prune, Abricot

- légumes acides : Tomate, Rhubarbe, Oseille, Cresson

- choucroute

- jus de fruits, le jus de Citron

- boissons industrielles sucrées : limonades et boissons à base de Cola

Les aliments acidifiants :

- viande, volaille, charcuterie, extraits de viande

- fromage

- corps gras animaux

- huiles végétales (Arachide, huiles raffinées)

- céréales

- pain, pâtes, flocons et aliments à base de céréales

- légumineuses : Arachide, Soja, Haricot blanc, Fève, etc…

- sucre raffiné et blanc

- Préparations industrielles et plats tout fait

- sucreries

- condiments et sauces industrielles

- Café, Thé, Cacao, vin.

Les aliments basiques ou alcalinisants :

- Pommes de terre

- légumes verts, crus ou cuits : salade, Laitue, Haricot vert, Chou, etc...

- légumes colorés : Carotte, Betterave, etc… (sauf Tomate)

- Algues

- Banane

- Amande, Noix du Brésil

- Châtaigne

- fruits secs : modérément (sauf Abricot)

- eau minérale alkaline



Aliments Acides et Acidifiants
.pdf
Download PDF • 88KB

25 vues

Nous suivre

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - White Circle

​© 2020 par Holinat. Créé avec Wix.com